Loiret Nature EnvironnementBandeau Site internet
Logo Loiret Nature Environnement Eduquer et sensibiliser Inventaires et expertises Réserve Naturelle de St Mesmin Nos projets Agenda Contactez-nous
   

 

 
L'association
 
 
Agir
 
 
La Maison de la Nature et de l'Environnement
 
 
S'informer
 
  Nos partenaires
   
  Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aaa

 

 

Historique de l'association
souligné

 

2014
Trois communes signent la charte " Objectif zéro pesticide dans nos villes et nos villages " : Beaugency, Adon et La Bussière.
Parution de La douzième " jardi-fiche " consacrée à l'eau au jardin.
Succès du concours " Miam ça pousse et des opérations " Bienvenue dans mon jardin au naturel ".

ValMares dans le pays Loire-Beauce : inauguration du Circuit des mares qui permet d'effectuer un parcours à thème grâce à la carte routière mise à disposition des communes et des offices de tourisme.

Notre association est renouvelée en tant que structure gestionnaire de la Réserve naturelle nationale de Saint-Mesmin. Fin et évaluation du 1er plan de gestion depuis la création de la Réserve de Saint-Mesmin.

Edition de notre Baromètre de la nature dans le Loiret.
Edition de la brochure sur le Brûlage des déchets à l'air libre, une atteinte grave à la santé et à l'environnement.
Parution du Livre rouge des habitats naturels et espèces menacées en Région Centre sous l'égide de Nature Centre et du Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien auquel plusieurs membres de LNE ont contribué.

Poursuite des Inventaires de biodiversité communaux avec Trainou et Chécy.
Lancement du projet d'Espèces porte-étendard avec des actions autour de la Chevêche d'Athéna.

2013
Opération " Pesticides comment s'en passer ? " : Coudray, nouvelle commune signataire nous offre l'occasion d'inaugurer notre collaboration avec l'Agence de l'Eau Seine-Normandie.
Au niveau régional, notre opération voit l'entrée de la centième commune.
Création de " la malle aux herbes folles " : outil mobile destiné à augmenter nos actions autour de l'acceptation des herbes sauvages par les habitants des communes signataires.

Le programme ValMares dans le pays Loire-Beauce se termine par l'inauguration de l'exposition photographique " Zoom sur la mare " et la finalisation du Circuit des mares dans le pays.

Création de l'outil pédagogique " l'énergie en jeux " composé de différents ateliers ludiques et dont l'objectif est de faire réfléchir les participants à l'importance de réduire la production de gaz à effets de serre et d'adopter des gestes simples pour économiser l'énergie.

Arrivée officielle de la Loutre dans la réserve naturelle nationale de Saint-Mesmin !

2012
Première participation de LNE, via Nature Centre, au congrès FNE à Montreuil.

Disparition de Mademoiselle Marais qui fut notre secrétaire bénévole et la mémoire des Naturalistes Orléanais pendant de très longues années.

Démarrage d'un IBC sur la commune d'Ingré.

Démarrage du programme ValMares sur le Pays Loire-Beauce.

L'opération Objectif Zéro Pesticide voit l'engagement officiel de cinq nouvelles communes : Vitry-aux-loges, Messas, Meung-sur-Loire, Lailly-en-Val et La-Ferté-Saint-Aubin et le réengagement des 17 communes pionnières.

2011
Un quinzième poste de permanent est pérennisé. Il s'agit d'un poste de chargé d'études afin de répondre au mieux aux demandes d'efforts d'inventaires pour des espèces et des territoires peu connus : l'état, par la DREAL Centre, nous confie une partie des prospections dans la cadre des " carnets B ", le Centre étant, avec la Lorraine, choisi pour le lancement de cette opération expérimentale.

Avec le soutien de la Région Centre, nous pouvons proposer des Inventaires Biodiversité Communaux (IBC) ; nous co-réalisons celui d'Orléans avec l'appui du Muséum.

Lancement de l'opération Bienvenue dans mon jardin au naturel. Un week-end " portes-ouvertes " de jardins au naturel, début juin, au cours duquel 24 jardins sur 15 communes ouvrent leurs portes réunissant au total 700 visiteurs en toute convivialité avec au programme des repas partagés et l'échanges de plantes et de semences !

A signaler, la 25e édition du concours scolaire à destinations des élèves du Loiret, de la maternelle au collège.

2010
Dans le cadre du programme ValMares, parution de l'ouvrage " La mare l'œil du paysage " fruit d'un travail photographique collectif de l'association Valimage sous la direction de S. Rocher illustrant un texte de B. Sajaloli.

Année 1 de la mise en application du plan de gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Mesmin.

En octobre 2010, nous fêtons en musique les " 20 ans de la Maison de la Nature et de l'Environnement " équipée désormais d'un bardage bois de la façade côté jardin, en présence d'élus dont la vice-présidente de la Région et de très nombreux invités.

Salon d'automne et du champignon : 1ère édition à Ingré.

Regroupement des 3 opérations " Zéro Pesticide dans nos villes et nos villages ",
" jardiner au naturel, objectif zéro pesticide " et " Mon jardin au naturel " sous l'appellation " Pesticides, comment s'en passer ".

Régionalisation, par notre fédération Nature Centre, de l'opération Objectif zéro pesticide initiée dans le Loiret depuis 2006 par notre association.

Déclinaison à l'échelle régionale, avec Nature Centre, du " plan national écophyto 2018 " destiné à réduire significativement l'emploi des pesticides à tous les niveaux y compris en agriculture … vaste programme !?

2009
L'opération "Zéro Pesticide dans nos villes et nos villages" voit la signature de sept nouvelles communes : Chilleurs-aux-Bois, Combleux, Ingré, Jargeau, La Chapelle-Saint-Mesmin, Orléans, Ouzouer-sur-Loire.
Plus de 70% des habitants de l'agglomération d'Orléans sont, dès lors, concernés par l'opération.

En droite ligne de l'opération Objectif Zéro Pesticide, lancement de deux nouvelles opérations :
- " Jardiner au naturel, objectif zéro pesticide " qui consiste à accompagner les enseignes de l'AgglO d'Orléans vendant des produits phytosanitaires vers les alternatives et à initier un changement de comportements des clients par des animations et la formation des vendeurs. La distribution de " jardifiches " destinées aux jardiniers amateurs dans les jardineries et magasins de bricolage connaît un succès immédiat.
- " Mon jardin au naturel " est, à la base, un concours destiné à mettre en relation les passionnés de jardins désireux d'échanger sur des pratiques respectueuses de l'environnement.

1ère édition de la fête de la Réserve Naturelle de Saint-Mesmin : 3 jours d'animations et d'accueil du public in situ.

Lancement de l'opération " Pull-Over Plus " destinée à engager les écoles et mairies à réduire significativement leurs émissions de gaz à effet de serre et à adopter des gestes écocitoyens.

2008
Un onzième permanent est intégré à l'équipe salariée de LNE. C'est un poste de garde assermenté de la RNN qu'il s'agit de pourvoir, afin de marquer une présence régulière et visible sur ce site protégé.

L'opération "Zéro Pesticide dans nos villes et nos villages" connaît un tournant puisque, aux côtés des neuf communes déjà engagées, c'est Orléans qui annonce sa signature de la charte, lors d'une conférence mémorable d'Allain Bougrain Dubourg.

La rénovation de la MNE est commencée, avec comme points forts l'isolation thermique et phonique et un mode de chauffage plus respectueux de l'environnement. La mise aux normes "zone inondable" impose le surhaussement des installations électriques et du chauffage.

L'organisation d'un symposium intitulé "Lynx… le grand retour ?" en collaboration étroite avec le Muséum d'Orléans et l'association FERUS est un très grand succès à l'échelle européenne.

Démarrage du programme ValMares pour 3 ans sur le Pays Forêt d'Orléans Val de Loire pour encourager les communes du Pays à protéger les mares de leurs territoires et sensibiliser les habitants sur l'intérêt de ces micro-zones humides.

2007
C'est l'année du 60ème anniversaire du GR 32 dont la paternité est attribuée, entre autres, aux Naturalistes Orléanais.

L'Assemblée Générale extraordinaire dote les Naturalistes Orléanais et de la Loire moyenne de nouveaux statuts et entérine le changement de nom et de logo de l'association qui désormais s'appelle : Loiret Nature Environnement et adopte le Hérisson comme logo. Ces changements symboliques sont destinés à marquer notre affiliation à France Nature Environnement et à Nature Centre.

En fin d'année, le Préfet du Loiret approuve la création d'un périmètre de protection de la Réserve Nationale de Saint-Mesmin sur deux communes (90 ha) : Saint-Pryvé-Saint-Mesmin et Mareau aux Prés.

L'opération "Zéro Pesticide dans nos villes et nos villages" continue sa progression et quatre nouvelles commune signent la charte : Bucy-Saint-Liphard, Olivet, Semoy et Mardié.

2006
Le concours scolaire à destination des élèves du Loiret (de la maternelle au collège) fête ses vingt ans d'existence. La reconnaissance de cette incontournable opération d'éducation à l'environnement est matérialisée par des subventions de la DIREN et du Conseil Général du Loiret

Lancement en collaboration avec la FREDON et Jardiniers de France de l'opération " Zéro Pesticide dans nos villes et nos villages" qui a pour but d'impliquer les communes dans la réduction de l'utilisation des pesticides et dans l'exemplarité d'une lutte bio contre les herbes envahissantes dans les espaces publics.
Les quatre communes pionnières qui s'engagent à nos côtés sont : Boigny-sur-Bionne, Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, Saint-Jean-de-la-Ruelle, Saint-Pryvé-Saint-Mesmin.

Création de la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Mesmin, résultat de huit années de travail acharné de l'équipe de salariés. La RNN n°26 protège et gère un tronçon de 7,5 kilomètres de Loire, principalement sur le Domaine Public Fluvial et s'étend sur 263 hectares. Elle touche désormais six communes : Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, Mareau-aux-Prés, La-Chapelle-Saint-Mesmin, Saint-Ay, Saint-Hilaire-Saint-Mesmin et Olivet.

2005
Création de notre site Internet.

Première collaboration avec le comité départemental de la fédération de randonnée pédestre pour l'organisation du Salon du Champignon au château de Charbonnière à Saint Jean de Braye.

Edition de la bande dessinée "Les mal aimés", œuvre des CPN "Les balbuzards", avec l'aide de la Fondation Nature & Découvertes.

Les derniers restes de la station ornithologique de la rue Deffier à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin sont retirés du terrain. Les panneaux amiantés, qui composent la structure des bâtiments, sont dirigés vers un centre spécialisé.

2004
La MNE devient l'un des pôles de distribution des paniers bio, opération initiée par l'association "Les Jardins de Cocagne".

Abandon de la formule d'un bulletin de l'association au profit d'une feuille trimestrielle d'information qui, à terme, est destinée à devenir une "newsletter".

2003
Pour la première fois, et pour être en conformité avec la loi, nous devons faire appel à un commissaire aux comptes extérieur à l'association qui donnera ses conclusions lors de l'assemblée générale.

Lancement d'un Contrat Vert ayant pour thème une étude sur le Peuplier noir en collaboration avec l'INRA d'Ardon. Cette étude intéresse particulièrement les territoires proches de la Réserve Naturelle.

Devant l'ampleur des projets d'implantation d'éoliennes dans notre département et dans les départements voisins notre association travaille de plus en plus à des études et des suivis éoliens aux côtés des entreprises éoliennes, de l'ADEME, du Conseil Régional, de la DIREN.

2002
L'association adopte la Convention Collective Nationale de l'Animation socioculturelle : tous les contrats de travail des salariés sont revus en tenant compte de la nouvelle grille et une fiche de poste est rédigée pour chacun. L'accord d'entreprise sur le passage aux 35 heures est signé et mis en application dès janvier.

Parallèlement le système d'aide à l'emploi jeune est abandonné par l'Etat, nous laissant sans moyens pour pérenniser les emplois.

L'observatoire, installé sur le terrain appartenant à notre association de la Croix de Micy, est à nouveau incendié. Nous baissons les bras et abandonnons l'idée de le reconstruire.

Premières études faune/flore relative à l'implantation d'éoliennes en Beauce.

Edition d'un outil pédagogique original et complet à destination des élèves des classes primaires et de collèges intitulé " EAU secours ! ".

2001
Mise en service au printemps d'une caméra vidéo sur l'un des très rares sites de reproduction du Balbuzard pêcheur de France, opération réalisée / en étroite collaboration avec l'O.N.F. et l'aide de nombreux partenaires privés ou publics. Outre les aspects de recherche (partenariat avec l'Institut de Recherche sur le Développement), ce matériel de vidéotransmission permettra à un très large public, notamment les scolaires, d'entrer dans l'intimité de ce rapace et de découvrir les relations qui le lient au milieu forestier et aux milieux aquatiques comme la Loire.

Modernisation des moyens de duplication pour les documents internes et pour le bulletin "Loiret nature".

2000
Un important travail préparatoire est engagé à la demande du Ministère de l'Environnement pour étudier un agrandissement conséquent de la Réserve Naturelle de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin qui devrait passer de 6,3 hectares à près de 500 hectares.

1997 à 1999
Le dixième concours scolaire lancé par l'Association auprès de toutes les écoles primaires du LOIRET a pour thème l'eau. Il dépasse toutes les espérances des organisateurs puisque cent soixante classes du département participent à cette épreuve devenue en dix ans un concours très attendu et apprécié. Une exposition à la Maison de la Nature et de l'Environnement, présentant les réalisations des classes, couronne l'opération avec succès.

L'activité d'animation se diversifie avec une approche sur le thème du jardin grâce à l'embauche d'une animatrice en contrat de qualification BTS Animation permettant l'ouverture et la réorganisation progressive des 600 m² du jardin pédagogique de la M.N.E.

Un premier catalogue des animations est édité dans le cadre d'un Contrat Vert avec le Conseil Régional. Il est diffusé dans tous les établissements scolaires du Loiret et liste les modules d'animation proposés par les différents intervenants salariés de l'Association.

Des activités périscolaires sont soutenues ou organisées par l'association, notamment autour de trois clubs Connaître et Protéger la Nature (CPN).
Le CPN "le Renard Châlettois" fonctionne depuis plus de dix années en collaboration avec le collège Pablo Picasso de Châlette sur Loing sous l'impulsion d'Alain FAVROT. Il mène chaque année un projet dans le cadre de l'opération "Mille défis pour ma Planète" se plaçant ainsi à l'origine de diverses réalisations dans la commune en faveur de la protection des milieux naturels.

Trois médiateurs environnement en contrat emplois jeunes viennent peu à peu remplacer les objecteurs de conscience dont le dernier termine son contrat début 1999. Le niveau de qualification de ces nouveaux professionnels permet, dorénavant, de répondre aux attentes de nos adhérents et de nos partenaires de façon plus efficace et plus spécialisée.

Notre dixième salarié intègre l'équipe des permanents de l'Association. Il lui est confié une mission de sensibilisation sur les thèmes de l'eau, de l'air et de l'énergie. Un important programme d'actions est mené dans les écoles du Loiret dans le cadre de la mise en place progressive du tri sélectif et ce, en relation avec les différents syndicats d'élimination des déchets, avec les communes et avec notre fédération régionale Nature Centre.

C'est durant cette période que des difficultés pour faire paraître le bulletin de l'association à un rythme mensuel régulier apparaissent. Le CA décide de passer à une parution bimestrielle.

1996
L'extension du périmètre de protection de la Réserve Naturelle de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin est approuvée par le Préfet du Loiret après plusieurs années d'instruction.

1995
Edition de l'atlas des oiseaux nicheurs du Loiret sous le titre "Découvrir les oiseaux du Loiret" qui couronne quatre années de travail bénévole principalement.

Durant cette période, un important travail d'expertises scientifiques et d'inventaires naturalistes est confié à l'Association dans le cadre du Life européen Loire Nature conduit par Espaces Naturels de France et piloté localement par le Conservatoire du Patrimoine Naturel de la Région Centre.

1994
Inauguration de la Maison de la Nature et de l'Environnement par notre président Jean-Claude VIGNANE en présence de Théodore MONOD.

La charte des usagers de la Loire signée en 1989 à l'échelon local sert de base à une charte régionale portée par la fédération Nature Centre.

1992 / 1993
L'équipe des permanents s'étoffe régulièrement, l'aide des objecteurs de conscience est précieuse et ce sont près de dix personnes qui gravitent autour du pôle administratif des N.O.

Le centre d'information et de documentation sur la nature voit le jour grâce à l'obtention d'un Contrat Vert avec le Conseil Régional. Encore une fois le travail des bénévoles permet un aménagement complet des installations.

Naissance de NATURA 2000, qui suscite de grands espoirs dans le milieu des Associations de Protection de la Nature et de l'Environnement (APNE).

1989/1991
Notre première MNE étant devenue trop petite, le CA décide d'acheter une maison plus grande dotée d'un jardin. Encore une fois, pour compléter la somme obtenue par la vente de notre ancien local, nos adhérents aident au financement de cette acquisition. L'aménagement de bureaux, de la boutique, de la salle d'exposition et du jardin ont demandé des milliers d'heures de travail à un noyau d'irréductibles bénévoles. C'est également avec le soutien d'entreprises mécènes que la MNE devient opérationnelle et identifiable : l'entreprise Denis CAQUERET / installe la plomberie et le groupe AUTOPORTRAIT réalise la fresque de la façade.

Création du poste de direction grâce au Fonds Régional pour l'Emploi.

Première édition du livre de Jacques BAILLON "Nos derniers Loups". Le succès est immédiat et demandera une seconde édition.

Création, à l'initiative de Jean-Louis PRATZ, du premier Salon Art et Nature d'Orléans et de la Région Centre à la collégiale Saint-Pierre le Puellier d'Orléans durant une dizaine de jours près de trente artistes, peintres et sculpteurs, font découvrir au grand public leur vision personnelle de la Nature.

1988/1989
Les nouvelles rencontres nature sur le thème de "la forêt d'Orléans" et des "milieux et espèces menacés du Loiret" font l'objet de publications spécifiques.

Edition d'une série de cartes postales et vente de notre bulletin en kiosque.

Première représentation des N.O. à la commission départementale d'hygiène qui renforce notre présence toujours plus grande sur le front des débats sur les grands problèmes d'environnement (autoroutes, élimination des déchets, aménagement de la Loire...).

Premier contrat d'étude passé avec la ville d'Orléans.

Sortie de nombreux atlas : ornithologie, mammalogie, botanique.

Création d'un groupe local à Pithiviers.

Nous passons la barre des 10 000 enfants ayant bénéficié des actions de sensibilisation par nos animateurs professionnels ; certaines de ces actions s'inscrivent dans des opérations lancées par d'autres structures comme la Maison de Loire de Jargeau ou la classe patrimoine "Maurice Genevoix".

Les N.O. rédigent la Charte départementale des Usagers de la Loire qui est signée par de nombreux élus locaux et des associations.

Cinq permanents travaillent dans nos locaux.

1986/1987
Jusque-là logés dans les locaux fixes ou provisoires du Muséum d'Orléans, les Naturalistes Orléanais décident d'acheter un immeuble à Orléans afin de créer la première MAISON DE LA NATURE ET DE L'ENVIRONNEMENT.
Les adhérents se mobilisent et répondent positivement à la souscription lancée. La boutique et la petite salle d'exposition/réunion/accueil facilitent la rencontre avec le public et les échanges entre adhérents.
Cette première MNE est inaugurée en mars 1987, Année Européenne de l'Environnement. Elle est sise au n° 96 rue du Faubourg Saint-Vincent à Orléans.

Un groupe local est créé à Nibelle, le réaménagement de la maison forestière du Chêne à deux Jambes est entrepris. Il permet de mener sur place des actions ponctuelles.

Mise en place d'un colloque annuel sous la forme des premières "rencontres nature" sur le thème des calcaires de Beauce, puis sur la Loire.

Au sein de la FRAPEC quelques adhérents très motivés participent à la création de l'association LOIRE VIVANTE qui sera l'outil de combat contre les aménageurs de la Loire et conduira, après la fameuse opération "les marcheurs de l'eau", à l'abandon du projet de barrage de Serre de la Fare.

Edition de nombreuses brochures dont : "Les champignons du Loiret", "Les Sternes", "Les Busards" ainsi que la première série des "Nature jeux".

Notre réflexion sur les risques du nucléaire après la catastrophe de Tchernobyl nous amène à parrainer la création de l'A.C.I.R.A.D. Centre, organe indépendant spécialisé dans le domaine du nucléaire.

Création officielle d'un poste de conservateur de la Réserve Naturelle de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin. Rédaction d'un premier plan de gestion et validation par le comité de gestion réuni par le préfet du Loiret.

L'assemblée générale décide d'adjoindre les mots "et de la Loire moyenne" au nom de notre association.

1983 à 1985
Modernisation des moyens de communication et d'édition (poste offset).

Quatre nouveaux arrêtés préfectoraux de protection de biotope permettent de préserver des sites de nidification des sternes en Loire.

Déménagement dans un bâtiment préfabriqué pour cause de travaux d'extension et de modernisation du Muséum d'Orléans.

Un groupe local voit le jour à Gien, aidé en cela par la commune qui met un local à notre disposition.

Création d'un nouvel outil audiovisuel sur le thème du recyclage, des huiles usagées et du papier en collaboration avec l'Agence Nationale de Récupération et l'Elimination de Déchets.

De nombreuses actions de protection de la faune sauvage sont initiées par nos adhérents notamment en faveur des sternes et des rapaces.

Edition d'un atlas des reptiles et des batraciens du Loiret.

Notre bulletin des N.O. devient mensuel.

1982
Participation des N.O. à l'élaboration du livre blanc sur l'Environnement.

Organisation d'un premier colloque sur le cerf.

Les activités de l'association ayant augmenté de 50%, une réorganisation s'impose : deux des quatre animateurs sont salariés ; au total ce sont près de 8 500 personnes qui ont pu bénéficier de leurs prestations.

1981
Réalisation de nos premiers contrats d'étude dans le cadre d'un observatoire mené par le Ministère de l'Environnement et des Transports.

Création, à notre initiative, de deux réserves départementales de biotope l'une au confluent Loire/Loiret, à la Pointe de Courpain ; l'autre pour préserver une héronnière à Ouvrouer-les-Champs.

Création d'un groupe herpétologique.

Un groupe de réflexion sur les cervidés voit le jour. Il diffuse, au plan national, un bulletin scientifique spécial.

1980
L'assemblée générale extraordinaire redéfinit les objectifs de l'association et décide sans ambiguïté de développer les activités de protection et de sensibilisation à l'Environnement et de s'en donner les moyens tant matériels qu'humains.

Jean-Paul THEVENIN entre, au titre de notre association, au Conseil Economique et Social de la Région Centre.

Notre association est déjà représentée dans beaucoup de commissions consultatives préfectorales (commission des sites, des carrières, plan de chasse...)

Sous l'impulsion de notre association, la Fédération Régionale des Associations de Protection de l'Environnement du Centre (FRAPEC) est créée et organise un premier colloque sur la Loire et son aménagement.
C'est sous ce nom que naît NATURE CENTRE .

Les Naturalistes Orléanais éditent une première affiche sur le thème des oiseaux de Sologne et réalisent un montage audiovisuel sur l'ornithologie locale.

1978
Jean-Paul THEVENIN, président, donne une nouvelle impulsion à l'association. L'association reçoit du Ministère de l'Environnement son agrément au titre de la loi du 10 juillet 1976 sur le Protection de la Nature.

Un groupe mammalogie est créé et fournit d'emblée un gros travail de réflexion en cette période de rage vulpine.

1977
Mille huit cents élèves et étudiants ont pu bénéficier de l'accueil à la Réserve naturelle sur le site de la "station ornithologique". C'est l'occasion pour ses responsables de présenter un travail d'étude de recherche mené depuis les années 60 sous la houlette du Muséum d'Histoire Naturelle National de Paris.
200 000 oiseaux ont été bagués à Saint-Pryvé, près d'un million de données biométriques ont été recueillies et les 3 000 "reprises" effectuées ont prouvé les grandes distances parcourues par les oiseaux visiteurs de l'Oural à l'Afrique du Sud.
C'est aussi un lieu de formation pour les passionnés de nature dont la plupart deviendront des ambassadeurs de la protection de l'environnement soit dans leur milieu professionnel soit dans le milieu associatif.

1975
A l'initiative de François LARIGAUDERIE et du président de notre Association d'alors, Michel RIVIERE, création de la PREMIERE RESERVE NATURELLE NATIONALE pour la Région Centre. La réserve de l'île de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin sur la Loire fait alors l'objet d'une convention de gestion et d'animation (convention entre l'Etat, le Conseil Général du Loiret et les Naturalistes). Cela permet l'embauche d'un premier salarié chargé de la gestion, de l'animation et de la surveillance de la Réserve ainsi que de l'animation sur les bases de loisirs dépendant de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports.

Début des années 1970
Dans les esprits des adhérents de l'Association, la notion de PROTECTION DE LA NATURE prend de l'importance au point d'ajouter le sous-titre "Association pour l'Etude des Sciences Naturelles et la Protection de la Nature en Région Centre". Ce caractère régional se perdra peu à peu avec l'apparition des Sociétés d'Etude et de Protection de la Nature dans les autres départements de la région.

1962
Création de la STATION ORNITHOLOGIQUE de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin avec un encadrement bénévole quasi-permanent en la personne de François LARIGAUDERIE.

Années 1950
L'Association dont le siège social est situé au Muséum d'histoire naturelle d'Orléans se structure peu à peu en diverses sections spécialisées qui ne prendront leur essor que quelques années plus tard : Botanique, Mycologie, Entomologie, Ornithologie, Archéologie, Géologie, Spéléologie, Histoire & Géographie locales sont les disciplines étudiées à cette époque.
Un bulletin de liaison ronéotypé est déjà édité durant les premières années d'existence des N.O.
L'association reçoit l'agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports au titre de la jeunesse et de l'éducation populaire.

1945
L'Association est créée par quelques professeurs de SCIENCES NATURELLES amoureux de la nature. L'objectif est alors d'organiser des sorties de groupes pour mieux faire connaître et aimer le pays orléanais à travers les sciences naturelles.
ROGER GAUTHIER est le secrétaire fondateur et MAURICE GENEVOIX le Président d'honneur. En 1946 Paul SOUGY est le premier président.

 
 
Plan du site - Téléchargements - Partenaires
 
 
Copyright © 2015 - Tous droits réservés Loiret Nature Environnnement
 
Réalisation : Chris-creation.com
 

Mise à jour :06/04/15