logo

connexion

contact

facebook

adherer

Le changement climatique


L’effet de serre est un phénomène naturel essentiel à la vie sur terre. Il agit comme une vitre qui piège la chaleur dans la basse atmosphère et maintient la température moyenne de la planète à environ 15°C. Cette « vitre » est composée d’un certain nombre de gaz comme la vapeur d’eau (H2O), le méthane (CH4), l’ozone (O3), le protoxyde d’azote (N2O) et surtout le dioxyde de carbone (CO2). Sans ces gaz, la température de la planète chuterait à -18°C, faisant de la Terre une boule de glace où la vie serait impossible.

Par nos activités humaines nous transférons de la croûte terrestre vers l’atmosphère du carbone séquestré pendant des millénaires sous la forme de pétrole, de charbon ou de gaz, mais aussi du méthane (issu de l’élevage, de la riziculture, de la gestion des déchets…) et d’autres gaz artificiels au pouvoir de réchauffement encore bien supérieur (par exemple, les gaz fluorés utilisés comme fluide frigorigène dans la production de froid et la climatisation).

Entre 1880 et 2012, la température moyenne mondiale a augmenté de 0,85°C. Cette hausse paraît faible mais elle est en réalité très importante puisque par le passé, de telles variations se déroulaient sur un temps beaucoup plus long, de l’ordre du millénaire. Le changement climatique actuel est particulièrement alarmant à cause de la rapidité de l’augmentation des températures.

Dossier : Le changement climatique

 

Atténuation et Adaptation


Les deux principales réponses aux changements climatiques sont l’atténuation de ces changements et l’adaptation à ces changements.

L’atténuation vise à réduire nos émissions de gaz à effet de serre pour limiter les changements climatiques : diminuer la consommation des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), favoriser les sources d’énergies renouvelables non émettrices de gaz à effet de serre, isoler les bâtiments, développer les transports en commun et privilégier des modes de déplacement plus écologiques…

L’adaptation est une démarche complémentaire de l’atténuation, elle a pour objectif d’agir pour vivre le moins mal possible les répercussions du changement climatique : anticiper les évènements climatiques extrêmes (canicules, sécheresses, tempêtes, cyclones, inondations), préserver la biodiversité pour sauvegarder les services rendus par la nature, rafraîchir les zones urbaines par la végétalisation, réduire l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols, adapter le bâti aux nouvelles conditions climatiques…

Dossier : S’adapter aux changements climatiques

 

Pour aller plus loin

 

Le 5° rapport du GIEC décrypté par le Réseau Action Climat

Rapport du GIEC : Réchauffement climatique de 1,5°C (traduit par Citoyens pour le Climat et un collectif citoyen) 

Rapport du Sénat sur l’adaptation de la France aux dérèglements climatiques à l’horizon 2050 – mai 2019

Rapport 38,3°C le matin… à l’ombre – S’adapter au changement climatique en Région Centre-Val de Loire du Conseil Economique, Social et Environnemental de la Région Centre Val de Loire - Novembre 2015

Se connecter